Coulisses

Le plus souvent, voici comment je procède pour publier un album :
1. j’écris le texte que je découpe en doubles pages ;
2. je contacte l’illustrateur ;
3. nous échangeons sur le texte ;
4. en fonction des différentes remarques, je passe à la réécriture et au redécoupage (plusieurs va-et-vient sont souvent nécessaires) ;
5. une fois le texte et le découpage fixés, l’illustrateur passe au crayonné ;
6. nous échangeons sur les dessins ;
7. en fonction des différentes remarques, l’illustrateur reprend le crayonné (là aussi, plusieurs va-et-vient sont souvent nécessaires) ;
8. une fois la maquette fixée, nous contactons l’éditeur : une nouvelle période de ping-pong commence entre lui et nous (entraînant des modifications du texte et des images) jusqu’à l’obtention de la maquette définitive qui part à l’imprimerie.

Ci-dessous, des extraits des coulisses des titres suivants :

9782352410881_1_75 41hGutAtHBL._SX373_BO1,204,203,200_ 9782211208000_1_75 Sans titre 9782203061620_1_75 manchots Electre_978-2-211-22408-6_9782211224086 1507-1

Un abri pour Lièvre (ill. de Marie-Anne Abesdris, éd. Frimousse)
À partir de mon texte, Marie-Anne a effectué un crayonné complet de l’histoire. On appelle cette étape le « chemin de fer ».

lièvre_chemin-de-fer_1 lièvre_chemin-de-fer_2 lièvre_chemin-de-fer_3

Un jeune loup bien éduqué (ill. de Matthieu Maudet, éd. L’École des Loisirs)
Sur la première image, on voit que mon idée initiale était de mettre en scène un loup plus âgé, une sorte de « Tanguy ». Matthieu a eu la bonne idée de rajeunir le héros. En observant les images 2 et 3, on voit aussi que le travail sur les attitudes des personnages est important. Il faut souvent plusieurs essais avant de trouver la bonne.

jeune-loup_double-4_1 jeune-loup_double-4_2 jeune-loup_double-4_3

Le panier (ill. de Matthieu Maudet, éd. L’École des Loisirs)
À
l’origine, ce n’était pas l’apparition de l’ogre qui entraînait la fuite de la sorcière.

le-panier_2 le-panier_1

Le pirate et le roi (ill. de Matthieu Maudet, éd. L’École des Loisirs)
Les deux premières images montrent que les personnages étaient à l’origine des hommes (avant que Matthieu n’ait l’idée d’en faire des lions). La deuxième a été adaptée pour figurer dans l’album (voir la troisième image) ; la première a été abandonnée. Les images 4 à 6 montrent la construction en trois temps de la double 8.

pirate-inédit pirates_humains pirates-humains_2

pirate-8_crayonné0 pirate-8_crayonné pirate-8_def

Carabinette (ill. de Béatrice Rodriguez, éd. Casterman)
Suite à une remarque de l’éditrice, pour des questions de rythme et d’équilibre de mise en page, un personnage a dû quitter le casting entre le premier crayonné et la version définitive.

carabinette_8_crayonné carabinette_8_définitif

Deux manchots sur un glaçon (ill. de Sylvain Diez, éd. Kaléidoscope)
Dans les deux premières images, on voit que le troisième obstacle rencontré par les héros à la dérive était d’abord le soleil qui, ensuite, a laissé place à l’orque pour une intervention plus dynamique (à noter que Sylvain aura entre temps doté les manchots de valises). Dans les deux images suivantes, le personnage aux commandes du sous-marin était d’abord un panda, par la suite remplacé par un ours blanc afin de pouvoir créer un cross-over avec Capitaine Ours Blanc.

manchots-soleil manchots-orque

manchots-panda manchots-ours-blanc

Nous, quand on sera grands (ill. de Matthieu Maudet, éd. L’École des Loisirs)
Les doubles 5 et 6, du scénario à la version finalisée en passant par le crayonné.

scenario crayo couleur

Raspoutine se déguise (ill. d’Ella Charbon, éd. L’École des Loisirs)
Une autre idée de fin :

r1 r2 r3 r4